Présentation de la saison 2 du Donjon de Naheulbeuk, dans laquelle nos héros préférés traversent la Terre de Fangh afin de remettre la statuette (voir saison 1) récupérée dans le donjon au commanditaire de la quête, qui les attend à Boulgourville. Une pléïade de nouveaux épisodes toujours aussi délirants attend les fans de la saga…

[Attention SPOILERS ! Pour ceux qui n’ont pas encore terminé d’écouter la saison 1, il est recommandé de ne pas lire cette critique pour l’instant]

La grande vadrouille
  • Genre : Heroic Fantasy / Aventure / Comédie
  • Durée : 14 épisodes /15 (en cours)
  • Créateur : Pen of Chaos

Après une première saison très réussie, la saison 2 du Donjon de Naheulbeuk démarre à partir du 16ème épisode, à la sortie du donjon. Elle met en scène la suite directe de l’aventure, le groupe devant à présent se rendre à Boulgourville pour remettre la statuette au commanditaire de la quête et obtenir la récompense (8000 pièces d’or bien méritées !). Pour ce faire, ils doivent parcourir plus de 200 kilomètres à travers la campagne en une semaine, autant dire que ce n’est pas gagné ! De plus, les dangers qui les attendent au sein de la Terre de Fangh sont nombreux, entre le chemin de l’oubli de la forêt de Schlipak, les routes infestées de brigands et de trolls, la crypte du vampire hémophile, et des rencontres plus ou moins amicales (la secte des hommes-poireaux, les terribles cannibales mangeurs d’hommes, la mystérieuse reine des elfes…).

¤¤¤ Synopsis :

Juste après la sortie du donjon, la compagnie alors composée du ranger, du barbare, du nain, de l’elfe, de la magicienne, de l’ogre et du ménestrel se dirige vers le petit village de Valtordu afin d’y retrouver leur employeur, le mage Gontran Téogal. Mais il n’est pas au rendez-vous, seul un parchemin magique les attend, leur demandant de le retrouver avec la statuette à Boulgourville dans une semaine pour obtenir la récompense. Le voyage ne va pas être de tout repos…

¤¤¤ Critique de la rédaction :

Disons le tout de suite, la saison 2 est un tout petit peu moins réussie que la première car le défi était de taille : rendre aussi dynamique et intéressant le voyage du groupe sur de grandes distances (le narrateur doit résumer les évènements de la journée et le nombre de kilomètres parcourus, ce qui n’est pas facile au niveau du réalisme), un univers forcèment moins dense que celui du donjon (qui était plus commun et plus facile à spatialiser) mais dans le même temps propice à la mise en place d’une véritable « vie de groupe », qui se renforce autour de bivouacs et de moments de détente divers (baignades, soirées dans des tavernes), et qui permet également une liberté et une inventivité sans limite dans ce territoire énorme, ouvert et inconnu. Les rencontres et les références culturelles se multiplient (inspirées du Seigneur des Anneaux – la rencontre de la reine des elfes dans la forêt – de Conan le Barbare ou de Robin des Bois entre autres) et la patte humoristique de Pen of Chaos fait toujours mouche avec autant d’efficacité.
Au fil du trajet, on en apprend de plus en plus sur les personnages, qui s’expriment allègrement pour meubler leurs nombreuses heures de marche, et le groupe n’en est donc que de plus en plus sympathique à suivre.

¤¤¤ Nouveaux personnages (ou pas) :

Reivax et Zangdar : partis à la recherche des aventuriers pour retrouver la statuette, ils prennent plus d’importance au cours de cette deuxième saison et apparaissent assez fréquemment au cours des épisodes. Le maléfique sorcier Zangdar est le maître du donjon et gardien de la statuette de « Gladeultruc » (« la verte moche« ). Ruiné et secondé par des incapables, dont son grand conseiller Reivax, un trouillard faible et martyrisé, il a eu bien du mal à défendre son donjon et sa réputation. Ce duo mal assorti est attachant et on se plaît à les suivre dans leur poursuite minée par des décisions désastreuses.

Le paladin : Il rejoint le groupe le temps de quelques épisodes, avant de démissioner pour suivre celle qu’il croit être la femme de sa vie. Adepte du dieu du sommeil, Glün, il doit faire des siestes rituelles et acheter un polochon mystique, en clair il est inutile.

Cette saison 2 du Donjon de Naheulbeuk s’avère donc de très bonne qualité malgré un rythme quelquefois moindre, les situations sont toujours délirantes et pitoyables et l’envie de connaître la suite aménera tous les fans de Naheulbeuk à se procurer ces nouveaux épisodes.
Prions pour que cette excellente saga continue encore longtemps, au moins par ses déclinaisons sinon en mp3, et accouche éventuellement d’une troisième saison (prions, on peut toujours rêver), en tout cas cette seconde saison restera tout comme la première gravée dans nos mémoires.

Saison 2 : épisodes 16 à 29 parus en mp3, toujours en cours, et déjà 2 tomes publiés en bande dessinée.

Notation : 8/10

–> Pour vous procurer les épisodes, c’est par là : www.penofchaos.com/donjon/

One Thought on “Le Donjon de Naheulbeuk [saison 2]

  1. Great post! I’ll subscribe right now wth my feedreader software!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation