Présentation des auteurs du manga Death Note, la scénariste Ooba Tsugumi et le dessinateur Obata Takeshi, mis à l’honneur grâce au succès impressionnant du manga et de sa déclinaison animée. Obata Takeshi est aussi, entre autres, l’auteur de l’excellent manga Hikaru no Go.


¤¤¤ Ooba Tsugumi :

  • Nom : Oobata Tsugumi
  • Né le : ?
  • Nationalité : Japonaise
  • Profession : mangaka (scénariste)
  • Oeuvres principales : Death Note


C’est une jeune scénariste de mangas née a Tokyo et trés vite considérée comme trés talentueuse et prometteuse depuis la parution de Death Note. On en sait si peu sur elle que certaines rumeurs affirment que Tsugumi serait uniquement un pseudonyme pour Yuuko Asami (auteur de « Wild Half« , « Romancers » et « Jump Run« ) ou qui cacherait même un groupe de scénaristes. Toutefois aucune de ces rumeurs n’a encore été vérifiée.


¤¤¤Obata Takeshi

  • Nom : Obata Takeshi (pseudonymes : Ken Obata / Ken Kobatake)
  • Né le : 11 février 1969 dans la préfecture de Niigata
  • Nationalité : Japonais
  • Profession : mangaka (dessins seulement)
  • Oeuvres principales : Death Note, Hikaru no Go

—> Ses débuts :
Obata débute sa carrière de mangaka comme simple dessinateur « mercenaire » et a pu s’aguerrir pendant cette période en travaillant notamment aux côtés de Nobuhiro Watsuki le créateur de Kenshin le Vagabond (Rurôni Kenshin).
Il se spécialise donc uniquement comme dessinateur de mangas et travaille exclusivement en collaboration avec un ou plusieurs scénaristes pour pouvoir se concentrer sur la partie graphique.


—> Ses oeuvres :
Il participe à un grand nombre d’oeuvres dans sa carrière dont :
Cyborg Jiichan G (1986)
Ningyo Sôshi Ayatsuri (1995)
Ranpou, le génie au poing d’acier (1996-1997)
Puppet Master Sakon (1999-2000)

—> Une réussite et un manga culte :
Il connaît son premier vrai succès public avec Hikaru no Go (1998-2003) manga devenu culte mettant en scène le traditionnel jeu de Go japonais vu sous un angle trés sportif (23 volumes parus dans le Weekly Shonen Jump puis chez Tonkam, 75 épisodes pour l’anime produit par le studio Pierrot et qui est de trés bonne qualité). Il obtiendra même le prix du meilleur espoir des Tezuka Awards en 2003 pour ce manga scénarisé par Yumi Hotta.

 Il enchaîne ensuite sur l’oeuvre qui a beaucoup fait parler d’elle pour sa qualité et son style qui se démarquent des grosses productions à succès habituelles : Death Note, paru au Japon dans le Weekly Shonen Jump entre 2003 et 2006, en 12 volumes et 108 chapitres. Il est édité en France chez Kana (filière manga de Dargaud / Lombard) depuis le 19 janvier 2007 et connaît là aussi un trés bon accueil de la part des fans.
Le succès de la série est impressionnant et chaque tome paru s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires au Japon.

—> Un succès en appelle un autre :
Death Note est adapté en série animée de 37 épisodes produite par le studio Madhouse avec un résultat visuel et artistique absolument superbe (diffusée depuis le 03/10/06 au Japon) qui ravit tous les fans du manga originel.
Mais l’aventure ne s’arrête pas là et s’etend
 encore sous d’autres supports car Death Note est porté à l‘écran (le grand cette fois-ci sous le titre « Desu Nôto« ) sous la forme de deux fils « live » : Death Note puis Death Note 2 : The Last Name sortis respectivement au cinéma le 17 juin puis le 3 novembre 2006 au Japon et mettant en scène la star montante Tatsuya Fujiwara (Battle Royale 1 et 2) dans le rôle du héros Light (prononcez « Raito« ) Yagami.

—> Anecdotes :
Obata Takeshi a compilé ses plus beaux dessins de Death Note dans un artbook, Blanc et Noir de 122 pages (publié aux éditions Taiwan).

Sa carrière bien remplie et l’impact populaire de ses deux dernières oeuvres lui apportent la gloire et l’installent au rang trés prisé de mangaka incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation