C’est le grand départ du cycle Stephen Chow sur E.K.R.A.N., qui durera tout le deuxième semestre de l’année 2007 et devrait se prolonger selon le nombre de films qui vous seront présentés. J’attends comme d’habitude vos réactions, idées, commentaires sur le sujet, sur les films qui vous intéressent et que je souhaite vous faire découvrir.
A suivre une petite présentation de la star Stephen Chow, auteur / réalisateur / acteur original au talent toujours en pleine expansion et à la créativité foisonnante.
En bref vous ferez la connaissance d’un cinéma qui se vit, se rit, s’amuse, habité d’ une innocence et d’une inventivité très agréables…

Voici donc le grand départ du cycle Stephen Chow sur E.K.R.A.N., qui durera tout le deuxième semestre de l’année 2007 et devrait se prolonger selon le nombre de films qui vous seront présentés. J’attends comme d’habitude vos réactions, idées, commentaires sur le sujet, sur les films qui vous intéressent et que je souhaite vous faire découvrir, pour que ce premier cycle spécial sur E.K.R.A.N. se passe dans les meilleures conditions.
Sachez aussi que ce cycle se déroule en coopération avec mangas-arigatou, l’excellent site de téléchargement (sur de nombreux supports : ddl, torrent) avec un partenariat qui vous permettra, à l’aide de liens à la fin de chaque article, de vous procurer en torrent les films de Stephen Chow qui y sont disponibles.
Je tiens à remercier personnellement et officiellement l’équipe de mangas-arigatou pour cette aide et cette occasion qu’ils nous offrent de découvrir ces films.

¤¤¤ Présentation rapide des oeuvres/carrière de Stephen Chow Sing-Chi :

zschow1.jpgAvant de connaître un succès international grâce à Shaolin Soccer en 2001 confirmé par l’excellent Crazy Kung-Fu (Kung Fu Hustle) en 2004, le réalisateur/scénariste/producteur et acteur principal de tous ses films Stephen Chow s’était fait un nom dans sa patrie Hong Kongaise en jouant des rôles à la pelle (dans plus de 60 films ou séries). Après s’être bâti une carrière et une place prépondérante dans cette industrie très prolifique qu’est le cinéma HK, il a décidé d’élargir ses compétences et de laisser libre cours à ses envies en passant à la réalisation de ses propres projets à partir de 1994 avec le très bon Love on Delivery dans lequel il se mettait en scène en tant qu’un petit livreur qui tombait amoureux d’une karateka et qui devait pour gagner sa main apprendre les arts martiaux pour battre son concurrent.

Cette oeuvre s’annoncera symptomatique de tous ses prochains films, qui tourneront toujours autour des mêmes thèmes de prédilection dans lesquels il excelle : des petites comédies romantiques teintées le plus souvent d’arts martiaux ou de légendes traditionnelles chinoises (genre dans lequel il avait fait ses armes en tant qu’acteur, disposant d’un physique assez semblable à celui de Bruce Lee mais plus orienté vers la comédie que vers le combat), des genres entremélés par Stephen Chow qui lui permettent d’animer ce qui réside au plus profond de sa personnalité, c’est-à-dire son art de la mise en scène et sa vision furieusement optimiste de la vie quotidienne de ses compatriotes chinois.

Car ce qu’on apprécie le plus dans chacun de ses films, c’est de retrouver le génie de cet homme atypique qui ne vit questephen-chow.jpg pour le septième art, ce conteur d’histoires hors pair qui se met en quatre dans des sortes de petites fables remplies à ras bord de charme et de fantaisie mélant toujours amour, haine et drame et se terminant toujours bien, ses scénarios étant toujours dirigés par une morale à tout épreuve prônant des valeurs d’amitié et de solidarité.
Tous ces films sont de petites perles à découvrir sans tarder, qui vous feront retomber en enfance, les yeux grands ouverts et brillants d’excitation devant toute l’inventivité et la magie inaltérables qui s’en dégagent.

Sortiront prochainement au cinéma ses deux dernières oeuvres, A Hope en 2007 et Crazy Kung Fu 2 prévu pour 2008, ne les ratez sous aucun prétexte, car il acquiert année après année en maturité et en perfectionnisme, repoussant toujours les limites de son horizon artistique et visuel avec un talent inimitable, et s’ouvrant ainsi de plus en plus à un public occidental avide de nouvelles expériences, d’exotisme, en bref Stephen Chow est l’un des plus fiers représentants d’un cinéma asiatique traditionnel qui trouve enfin un accueil favorable dans nos contrées.

Ce que je vous propose donc sur E.K.R.A.N. c’est de redécouvir les origines de ce réalisateur/acteur inimitable au travers de films qui manquent malheureusement de visibilité en France, la génèse d’un talent cinématographique qui ne vous laissera certainement pas indifférent.

—> premier film en présentation très bientôt : King of Comedy
—> Suivi par From Beijing with Love, une réjouissante parodie des James Bond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation