Quand un "shojo" parvient à concilier parfaitement comédie romantique lycéenne et sport, on ne peut se permettre de passer à côté !!! Yamato est un jeune garçon qui vient de quitter sa campagne natale et s'est inscrit dans un lycée citadin pour continuer ses études. Alors qu'il fait une promenade aux alentours de son nouveau lycée, il aperçoit une jeune fille s'entrainant au saut en hauteur. Subjugué par sa beauté et la perfection de ses mouvements athlétiques, Yamato est comme frappé par la foudre et n'arrive plus à l'oublier…



Genre : Comédie romantique / Vie quotidienne / Sport

 Quand un "shojo" parvient à concilier parfaitement comédie romantique lycéenne et sport, on ne peut se permettre de passer à côté !!!

La série s'ouvre sur l'arrivée en ville de Yamato, un jeune garçon qui vient de quitter sa campagne natale et s'est inscrit dans un lycée citadin pour continuer ses études, et pour ce faire il doit vivre dès à présent dans l'auberge de sa tante.
Alors qu'il fait une promenade aux alentours de son nouveau lycée, il aperçoit une jeune fille s'entrainant au saut en hauteur. Subjugué par sa beauté et la perfection de ses mouvements athlétiques, Yamato est comme frappé par la foudre et n'arrive plus à l'oublier.

Rentré à l'auberge, il tombe à nouveau sur elle et se rend compte que celle-ci est sa voisine d'appartement !! Convaincu que ses retrouvailles inopinées avec Suzuka Asahina sont un signe du destin, il va se lancer dans la quête de cet idéal féminin. Mais il est timide, maladroit et inexpérimenté, et de plus la belle ne paraît pas sensible à ses avances…

Comment le pauvre Yamato va-t'il réussir à s'accomoder de cette situation inextricable qui lui fait partager le quotidien de la fille de ses rêves sans pouvoir lui avouer ses sentiments ? Devenir son ami et s'inscrire au club d'athlétisme seront-elles des solutions efficaces pour parvenir à se rapprocher d'elle ?

Suzuka nous immerge sans concession dans le monde si particulier et insaisissable de l'adolescence en nous faisant partager au jour le jour la vie de ces deux lycéens : que peut-il bien se passer dans la tête d'un adolescent amoureux et pourquoi son univers se retrouve-t'il ainsi chamboulé ?
Au travers d'une histoire simple et complexe à la fois, du poncif éculé mais toujours efficace et indémodable du triangle amoureux et d'une analyse profonde des impressions et des émotions qui constituent les éléments de la maturation, de la construction d'un individu, cet anime nous transmet avec brio et sincérité l'essence de cette période floue et cependant merveilleuse qu'est l'adolescence avec ses problèmes, ses rêves, ses désirs, ses réactions impulsives, ses hésitations, sa libido, sa découverte des sentiments et du monde qui l'entoure.
La série parvient à nous communiquer toutes sortes de sensations par son aspect réaliste tant au niveau visuel que dans le comportement de ses protagonistes, exposés corps et âmes à notre jugement le temps d'une vraie trnahce de vie, enveloppés d'un sentimentalisme souvent exacerbé qui nous touche au plus profond de notre sensibilité sans jamais être excessif.

Bonus song : Aoi Field (COACH)

Le monde du sport lycéen japonais abordé par Suzuka donne son ton si particulier à cette romance, tant il envahit l'existence des protagonistes et s'intègre à merveille dans leur quotidien, leur mentalité, l'essence même de l'esprit de compétition si cher à la culture japonaise qui règne autant en amour que dans l'environnement sportif, ici employé pour filer la métaphore de l'exploit athlétique que peut représenter la conquête du coeur de l'être aimé par les petits progrès accomplis jour après jour, minute après minute.

L'effet obtenu est d'une complémentarité évidente et définitivement franche, et supporte sans faille le récit de cette fantastique rencontre entre deux caractères bient trempés, cette véritable histoire d'amour pour la quelle on se laisse emporter sans retenue. Au final Suzuka n'est bien sûr pas l'anime du siècle mais se pose certainement comme une des références du genre.
A déguster sans préjugés car le résultat est tout simplement édifiant.

Suzuka : 26 épisodes, série non licenciée (2005).

Notation : 7/10

► Des graphismes enivrants et poétiques
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation