Voici une série excellente qui vous fera passer un très bon moment : School Rumble. En 2 saisons de 26 épisodes, la série arrive à révolutionner les genre pourtant éculé de la comédie romantique lyceenne, à un tel point qu’on ne s’était pas autant amusés dans cet univers lycéen propice aux amourettes et aux bagarres quotidiennes depuis GTO (Great Teacher Onizuka pour les incultes)…



♦ Genre : Comédie lycéenne

 Bon j’ai le temps en ce moment de vous faire découvrir des animes sympas alors aujourd’hui c’est le tour de School Rumble (prononcer [Skulu Reumbulu] en japonais)

En 2 saisons de 26 épisodes, la série arrive à révolutionner les genre pourtant éculé de la comédie romantique lyceenne, à un tel point qu’on ne s’était pas autant amusés dans cet univers lycéen propice aux amourettes et aux bagarres quotidiennes depuis GTO (Great Teacher Onizuka pour les incultes)…

En quelques mots, le principe de School Rumble est simple : casser tous les clichés du genre en créant une ambiance tordante et débridée avec des personnages loufoques (toute la classe est pleine de fous furieux libidineux et pervers et de jolies filles plus ou moins innocentes et encore moins frêles, plutôt hystériques surtout si on prend le cas de l’héroïne Tenma).

L’auteur révolutionne le triangle amoureux traditionnel du genre de deux manières : déja l’héroïne Tsukamoto Tenma est complètement à l’ouest et constamment allumée, son amoureux transi n’est autre que l’ex loubard Kenji Harima qui a décidé d’arreter de sécher les cours pour se consacrer à la conquête de sa bien-aimée mais il est bien trop timide pour se déclarer, et le bien-aimé de Tenma, Karasuma, n’est autre qu’un mystérieux zombie inexpressif à tel point qu’on ne sait même pas s’il la remarque ) —> la grande originalité du côté romantique de School Rumble est aussi simple que délirant : en effet tous les persos sont amoureux de quelqu’un qui en aime un/une autre…

S’ensuit un bordel totalement jouissif rempli de situations trés diverses et souvent trés originales, le tout est trés drôle et on devient vite accroc en se passionnant pour les problèmes d’Harima qui n’arrive pas à se déclarer et qui doit sans arrêt se farcir la colère de son chef de classe Hanai; les frivolités et les plans machiavéliques de la bande de copines de Tenma (Suou la karateka aux gros seins, Sawachika Eri la trés belle et trés riche heritière et l’inquiétante Akira, sans oublier la parfaite petite soeur de Tenma, Yakumo qui est dans la classe inférieure) ou encore la bande de garçons pervers…

Bonus song : OP – Scramble (Horie Yui with Unscandal)

Malgré une deuxième saison un peu moins amusante que la première (trop de personnages ajoutés donc trop de digressions alors que l’équilibre était parfait dans la première) , l’ensemble est à découvrir surtout qu’on met à peine deux episodes à s’attacher aux persos et à se passionner pour leurs aventures aussi débiles les unes que les autres, où le quiproquo est roi,la parodie de tous les fils cultes la règle et les fous rires du spectateur réguliers

Je vous le conseille personnellement et vous promet que vous ne serez pas déçus, surtout que l’anime est trés bien fait et que le chara-design est trés appréciable (pas de poitrines gigantesques au RDV )

En somme cet anime est le plus drôle à etre sorti depuis deux ans, on le mate inlassablement et sans complexe, c’est que du bonheur !!


Notation : 8.5/10

Bonus song : ED – Onna no ko Otoko no ko (Ogura Yuko)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation