Okusama wa Joshikousei (ma femme est une lycéenne) est l'histoire originale d'Asami, 17 ans, mariée à son professeur de physique-chimie, Danna-sama, qui a déjà bien dépassé la vingtaine… Cette situation particulièrement incongrue est difficile à vivre car le couple se croise tous les jours au lycée et doit faire trés attention à ne pas dévoiler une relation interdite…


 

  • Genre : Romantique / Vie quotidienne / Ecchi
  • Réalisateur : Shishido, Jun
  • Studio : Madhouse studios, avex mode
  • Année de production : 2005
  • Licence : Non
  • Durée : 13 x 24 mins (ou 26 épisodes de 12 mins)

 Ce qu'on aime dans les animes c'est quand ils nous font découvrir un pan assez méconnu de la culture japonaise, depuis un angle original si possible, et c'est sur le cas des mariages arrangés que nous nous penchons avec Okusama wa Joshikousei.

L'anime impose tout de suite son originalité par un pitch intéressant qui s'appuie sur la nature même de la relation entre les deux protagonistes : Asami, 17 ans, est mariée à son professeur de physique-chimie, Danna-sama, qui a déjà bien dépassé la vingtaine… Cette situation particulièrement incongrue est difficile à vivre car le couple se croise tous les jours au lycée et doit faire trés attention à ne pas dévoiler une relation interdite qui, si elle était découverte, provoquerait le renvoi immédiat du professeur (aucune relation avec un élève n'est autorisée bien sûr). Mais Asami est tellement folle amoureuse de son mari qu'elle a souvent du mal à cacher ses sentiments, et dès qu'ils se retrouvent à la maison l'atmosphère est trés chaude car elle met en oeuvre tous les moyens possibles pour réussir à le séduire, le pauvre Danna-sama ne pouvant répondre à ses avances car son beau-père la surveille de près (il ne veut pas en effet que le mariage soit consommé avant la majorité d'Asami). La situation va encore empirer avec les irruptions soudaines d'une nouvelle voisine un peu trop curieuse et d'une jeune et jolie enseignante un peu trop entrepenante qui vont bouleverser le quotidien pourtant si tranquille du jeune couple et mettre leur secret en danger…

Bonus song : Love Love ! Chu Chu ! (Kawasumi Ayako)

Okusama wa Joshikousei est une petite série romantique sans grande prétention mais agréable à suivre, dotée d'un humour et d'une ambiance essentiellement "kawaii" mettant en scène les quiproquos et les situations burlesques typiques du genre "shojo" qui nous font toujours sourire. La série se démarque tout de même par l'importance et l'originalité de son sujet, et les problèmes occasionnés au jour le jour par la différence d'âge, l'obligation du secret, la relation professeur / élève et la condition d'une jeune femme mariée dans la société japonaise (totalement dévouée à son mari c'est le cas de le dire) sont traités et analysés de manière intéressante. Le principe du mariage arrangé reste le gros atout utilisé (à bon escient) par la série pour accrocher notre attention jusqu'au bout, et le scénario met bien en valeur des étapes primordiales comme la découverte progressive de l'être aimé, la vie quotidienne à deux et les sentiments amoureux naissants qui peuvent fonder un vrai couple uni et heureux. Asami et Danna-sama sont d'ailleurs trés attendrissants (Asami l'est presque trop…) et on se laisse passionner assez facilement par l'évo lution de leur relation face aux menaces extérieures, et pour ne rien gâcher la jeune fille et les autres personnages féminins nous gratifient de quelques trés sympathiques scènes "ecchi". Les graphismes et le "character design" sont un peu "guimauvesques" mais conviennent trés bien à l'ambiance rose bonbon de l'anime.

Okusama wa Johikousei reste assez efficace par rapport à sa mission : montrer que le mariage arrangé (chose trés répandue au Japon, car les jeunes adultes travaillent tellement qu'ils n'ont pas toujours le temps de faire des rencontres) peut parfois faire naître une vraie relation amoureuse, un peu comme le faisait la série Ai Yori Aoshi, mais recentré ici à un niveau plus contemporain, adulte et concret (un peu). L'ensemble est trés plaisant à regarder, émoustillant et coquin, drôle et attendrissant, sucré et relaxant, et sait rester court et simple pour notre plaisir.
"Kawaïsant" et sentimental à souhait.

Notation : 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation