Un épisode spécial de Dragon Ball pour les 40 ans du magazine nippon Weekly Shonen Jump, ça vous tente ? Image léchée, animation excellente, aucune raison de bouder cette nouvelle mouture qui contentera les fans. Laissez-vous attirer dans ces nouvelles aventures inédites de Goku et sa bande !

Nostalgie Ball 

● Studio : Toei Animation
● Année de production : 2008
● Durée : 33 min

Pour fêter dignement ses 40 ans d’existence, le célèbre hebdomadaire japonais Weekly Shonen Jump (dans lequel ont été et sont encore publiés les plus importants shonen, tel Dragon Ball, One Piece, Naruto…) met les petits plats dans les grands et nous livre une surprise des plus inattendues… Rien de moins qu’un nouvel OAV de la série Dragon Ball ! Pour la circonstance, cet OAV s’intitulant simplement «Enfin ! Goku et ses amis sont de retour !» s’annonce avant tout festif et affiche un ton léger.
Bref, après 11 ans d’absence, les héros de la série Dragon Ball reviennent sous la direction du staff de la Toei Animation, avec l’aide du créateur original du manga, le grand Akira Toriyama lui-même, qui a participé au scénario.

¤¤¤ Synopsis :

Cet épisode spécial se déroule après la fin de la série et la victoire de nos héros contre Majin Bou. Plus précisément, l’histoire se passe deux ans plus tard, la Terre est sauve et en paix, du moins pour l’instant (avouez, ça ne dure jamais très longtemps) et tout le monde en profite pour s’occuper de sa petite vie familiale. C’est l’occasion pour Hercule et son ami Boubou de donner une petite réception en l’honneur de l’ouverture de leur nouvel hôtel, et pour commémorer la victoire d’Hercule sur Majin Bou (du moins c’est ce que les terriens pensent). Tous nos amis sont évidemment invités à ce déjeuner d’inauguration, qui va malheureusement tourner court car deux nouvelles capsules arrivent sur Terre ! Qui peut bien se cacher dedans ? Vous le saurez en regardant l’OAV, car il ne faut en rien gâcher les jolies surprises que vous réserve cet épisode spécial !

¤¤¤ Critique de la rédaction :

 

Certes, des voix ont changé, certaines ayant été reprises par des doubleurs du staff de One Piece, et on remarque également des petits indices (dans l’animation des personnages surtout) de l’influence des récentes années One Piece sur la série Dragon Ball.
Avec plaisir, on note que les graphismes ont bien entendu évolué et ont été mis au goût du jour, mais sans pour autant trahir l’esprit original. Les dessins restent simples, colorés, le character design est plus moderne mais garde l’aspect des anciens épisodes, ce qui ravira les fans de la série. Le petit plus en valeur ajoutée se trouve au niveau des effets visuels qui sont plus dynamiques et… tout simplement plus beaux (les vols spatiaux sont dynamiques par exemple), et on retrouve également ces améliorations dans les décors, plus détaillés. Après tout, rien de plus normal car les années ont passé et les techniques d’animation se sont améliorées; le point de difficulté majeur de l’exercice était surtout de ne pas froisser les fans en dénaturant l’esprit de ce classique des années 1990, pari tenu.
On mettra donc en avant la qualité des combats, plus fluides et grisants que jamais, on y sent même l’influence des jeux vidéos Budokai Tenkaichi au niveau des techniques et de la vitesse, c’est dire à quel point le rendu final est plaisant à suivre.

Dès les premières secondes, on se rend compte que la magie opère toujours, tant cela fait du bien d’entendre à nouveau le mythique générique d’introduction de la série. En toute logique, toutes les musiques présentes dans l’épisode sont elles aussi reprises de la série originale, et un petit air de nostalgie s’installe rapidement, tout en replongeant immédiatement les amateurs de la série dans un univers qui leur est familier, comme si la série ne s’était jamais arrêtée.
D’ailleurs, les personnages n’ont pas l’air d’avoir vraiment vieilli, la plupart d’entre eux n’ont effectivement pas changé (à l’exception d’Hercule qui a perdu de la masse musculaire, et des saiyens qui ne comptent pas), et tous sont, bien entendu, reconnaissables par leurs traits de caractères particuliers : Goku ne peut toujours pas résister à un buffet gratuit, Gohan a de plus en plus une tête de geek scientifique, Tortue Géniale est aussi pervers qu’à son habitude, Végéta démarre au quart de tour et Piccolo a toujours autant de classe.

En somme, avec un assez bon équilibre entre action et pitreries, cet épisode spécial renoue avec l’esprit comique d’Akira Toriyama (il n’ya qu’à voir Goku et Vegeta se chamailler comme des gamins, on ne peut s’empêcher de sourire) et permet aux fans de la série d’en savoir un tout petit peu plus sur ce qui s’est passé entre la fin de Dragon Ball Z et le début de Dragon Ball GT. Bon d’accord on en sait pas beaucoup plus, mais on peut au moins en vivre 33 minutes.
Au final, on constate que l’univers de Dragon Ball n’a absolument rien perdu de son charme, les rires et les sourires s’enchaînent (l’hilarité prend d’ailleurs le dessus quand on entend le nom ridicule du méchant, en version originale bien sûr…), et on ne s’ennuie pas une seconde.
Sans surprise, l’histoire n’est qu’un prétexte pour revoir tous les personnages et leurs pouvoirs (sauf Tenshinhan qui apparemment aime toujours autant la solitude…), néanmoins le sympathique «à bientôt» lâché par Goku en fin d’épisode ne pourrait-il s’avérer prémonitoire ? C’est certain qu’il y aurait encore beaucoup à dire, beaucoup à faire à partir d’un univers aussi riche que celui de Dragon Ball. Reste à savoir si une suite aurait lieu d’être ou pas, une controverse qui a déjà eu lieu au sujet de Dragon Ball GT. Personnellement, j’aimerai beaucoup en savoir plus sur l’avenir de nos héros, découvrir de nouvelles aventures… Comme on dit, on a toujours le droit de rêver !!

► A voir sur le site du Weekly Shonen Jump en streaming gratuit, sous-titré français.

Notation : 8/10

One Thought on “Dragon Ball – OAV spécial Jump

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation