King of Comedy, réalisé en 1999, fait partie des oeuvres phares de la filmographie de Stephen Chow, qui par sa présence et son charisme gigantesques à l’écran, son génie visuel et humoristique indéniable, parvient à insuffler une âme à ce petit film sans prétention, très plaisant et drôle, une plongée attendrissante de naïveté dans l’univers impitoyable de la comédie et du cinéma…


  • Genre : Comédie romantique / Drame
  • Réalisateur : Stephen Chow Lik-Chi Lee
  • Acteurs principaux : Stephen Chow, Karen mok, Cecilia Cheung, Man Tat Ng
  • Année de production : 1999
  • Durée : 1h30

¤¤¤ Synopsis :
VCD1944-DVD5236-king-of-Comedy.jpgWan Tin-Sau est figurant de cinéma. Toutefois son style plutôt original n’est pas du goût de tous les metteurs en scène, et il se fait virer inlassablement du plateau de tournage. Pauvre mes jamais à court d’idées ou de motivation, il s’adonne alors par ses propres moyens à sa passion pour le Septième Art en cherchant à monter des pièces de théatre de rue en plein air en tentant d’interesser ses voisins, tous plus pathétiques les uns que les autres, ou en donnant des cours de pratiques théatrale à tous ceux qui en ont besoin au quotidien ou pour leur emploi, que ce soient les petits voyous ou les prostituées. L’une de ses élèves, la belle Lau Piu Piu, lui tape dans l’oeil…

¤¤¤ Critique de la rédaction :
King of Comedy, réalisé en 1999, fait partie des oeuvres phares de la filmographie de Chow.
En effet, l’acteur a déjà fait ses premières armes dans la réalisation, et peut à alors s’exprimer de mieux en mieux au travers de la mise en scène. Tandis qu’il laisse paraître de plus en plus de maturité dans l’approche de chacun de ses films, qui offrent à chaquelle nouvelle production un peu plus de profondeur, il reprend inexorablement ses incontournables thèmes de prédilection, que sont la recherche d’un amour romantique et parfait dans un monde qui n’est pas fait pour, le parcours initiatique du héros empêtré dans sa propre médiocrité et quis1322329.jpg doit devenir un homme plus adulte et responsable pour s’imposer dans la société et séduire celle qu’il aime… Si on y ajoute la tentation du mal qui se dresse toujours sur son chemin comme un obstacle obligatoire permettant la remise en question et l’éclosion du héros, on a le même scénario ultra classique, qui remonte dans sa construction même aux modèles inusables utilisés pour décrire les aventures initiatiques des chevaliers de la Table Ronde, un script simple qu’on apprend dans les écoles et qui a toujours fait preuve de son efficacité.

En lisant cela, il y a de quoi se poser des questions me direz-vous… King of Comedy n’est-il qu’un amas de grosses ficelles usées jusqu’à la corde, un film banal et dépourvu d’originalité ? Mais non, car c’est à ce stade là, juste après la pose des bases du scénario, qu’on découvre l’impact extraordinaire de la « sauce Stephen Chow« , qui rien que par sa présence et son charisme gigantesques à l’écran, son génie visuel et humoristique indéniable, parvient à insuffler une âme à son oeuvre, un parfum fantasque et fantaisiste qui crée dès les premières minutes du film une empathie euphorisante avec le spectateur. Celui-ci se retrouve tout de suite intégré dans le récit, suivant pas à pas les pérégrinations d’un héros malchanceux, comme captivé par les gestes et les mimiques inimitables d’un Chow en forme olympique.

Dans son ensemble, le script tient très bien la route, et les quelques très rares baisses de rythme passent quasiment inaperçues car on ne s’ennuie jamais grâce à un comique de répétition excellent performé par un couple de protagonistes inspiré supporté par un évantail de personnages stephen-chow-kingcomedy.jpgsecondaires loufoques.
Des jeunes aux vieux, c’est un manège enchanté de la condition humaine gavé de personnages totalement clichés et surjoués qui vous feront tour à tour sourire, pleurer, rire, rêver, et parfois vous laisseront pantois.
Petite perle de pureté et d’innocence qui nous rappelle que pauvreté ne rime pas forcèment avec malheur, King of Comedy est un petit film sans prétention, très plaisant et drôle, une plongée attendrissante de naïveté dans l’univers impitoyable de la comédie et du cinéma, magnifiée par l’apothéose d’un final où la mise en abyme devient réalité et consécration.
Un film qui vient du coeur et touchera le vôtre, exquis et excellent.

180px-midori_reg_copie5.jpg

Notation : 8.5/10
> Une histoire d’une sincérité et d’une fantaisie hors du commun, mais pas encore parfaite, les acteurs livrent une très bonne composition d’ensemble, portée par un Chow dans son élément naturel, le cinéma, bref un film très drôle, et franchement attendrissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation